Afrique du Sud/ Siya kolisi : “Temps de changer” de comportement vis-à-vis des noirs.

Par Oumar BABA COULIBALY 

Il a fait l’actualité à l’été 2019. Premier capitaine noir de l’Afrique du Sud, il a soulevé le trophée de la Coupe du monde au Japon. Siya Kolisi est également très engagé dans le débat antiraciste mondial.

 c’est sur son compte Instagram qu’il a révélé les obstacles qu’il a dû franchir pour atteindre le niveau. Et désormais prêt à porter le combat contre le racisme. morceaux choisis.

Quand je suis arrivé chez les Springboks, tout se faisait en afrikaans (langue des descendants des colons blancs) et je ne pouvais pas du tout parler afrikaans (…). C’était très dur

J’ai dû m’adapter à cette culture (afrikaans) et j’ai dû m’y conformer pour me sentir acceptéJe n’avais pas l’impression de représenter mon pays. J’avais l’impression qu’on ne m’appréciait pas à ma valeur et que je devais être reconnaissant d’être làIl est temps pour nous tous de changer et de commencer à faire de l’Afrique du Sud ce que pour quoi tant de gens se sont battus, tant de gens sont morts

Je suis en position de leadership dans le sport depuis longtemps et je n’ai pas soulevé la question (du racisme) parce que j’avais peur d’être exclu ou j’avais peur d’être perçu comme différent

Le temps de la peur et du silence est révolu (…). La prochaine génération ne peut pas souffrir comme nous avons souffertJusqu’à ce nos vies comptent, aucune vie ne compte, nous sommes tous importants. Les vies des Noirs comptent.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.

P