Flash infos :

Gabon-Benin en amical: quel système de jeu des panthères face aux écureuils ?

Avec un groupe quelque peu amoindri suite à l’absence de plusieurs titulaires habituels, le sélectionneur national Patrice Neveu devra apporter des modifications à son onze, il serait probablement de même pour son système de jeu. 

On parle généralement d’un système de jeu lorsque les hommes censés garantir son fonctionnement optimal, s’y impliquent et suivent les consignes à la lettre. Le système de jeu est donc ce fait, tributaire des joueurs devant le mettre en « musique ». Pour le cas du Gabon, passé les incertitudes sur la présence ou non de certains cadres de l’équipe, du côté de l’encadrement technique national, l’heure est désormais à la recherche d’un schéma de jeu qui puisse répondre et correspondre aux éléments sur places. Surtout qu’il s’agit de jouer face à un adversaire d’un calibre assez acceptable et qui a déjà causé tant de difficultés à certaines grosses pointures du football africain, comme ce fut le cas lors de dernière Coupe d’Afrique des nations en Egypte. 

Avec un milieu de terrain et une attaque orphelins de trois éléments essentiels du onze de départ habituel, à savoir André Poko, Mario Lemina et Pierre Emerick Aubameyang, la sélection nationale du Gabon est logiquement dans l’obligation de revoir sa feuille de route. Et, le « commandant de bord », qui n’est autre que son sélectionneur, Patrice Neveu va devoir gribouiller sur ses petites notes pour constituer un onze entrants qui a fière allure bien que la tâche ne lui sera guère aisée.
 Pour cela, il lui faudra mettre en place un système de jeu qui sien à l’effectif qu’il a sous la main. Et, en l’absence d’un véritable attaquant de fixation au profil de Malick Evouna par exemple, Patrice Neveu devrait très certainement pencher pour un 4-3-3, modulable soit en 4-4-2, 4-5-1, ou 4-2-3-1, selon les circonstances du match. Un système qui apportera plus de verticalité au jeu gabonais, grâce notamment à la vitesse d’exécution et de percussion de ses attaquants de couloirs. 

Cette hypothèse semble d’ailleurs être la plus plausible avec un trio offensif inédit, lequel pourrait être composé de Denis Bouanga, Jim Allevinah et Aaron Boupendza dans le rôle d’attaquant axial. Le milieu de terrain, également, pourrait voir naître une association avec pour homme de base : Didier Ibrahim, épaulé par Kanga Guélor et Lévy Madinda. Le secteur défensif en revanche de ne devrait pas connaître d’énormes changements. 

Par Nathalie Gabrielle MOUNSINTGA

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.

P