Flash infos :

Matchs amicaux zone-Afrique/ Analyse de Patrick Julliard notre consultant : « Il faudra effectivement surveiller de près la situation sanitaire. »

Au terme des différents matchs amicaux joués un peu de partout, dans le cadre de la journée fifa qui prépare les 3e et 4e journées des éliminatoires Cameroun 2021. Notre rédaction fait l’analyse de ses différents résultats enregistrés a travers une interview que notre consultant Patrick Julliard nous a accorder 

Quelle analyse faites-vous des différents résultats des matches amicaux joués ?

Les équipes africaines avaient choisi différents types d’adversaires, en fonction des objectifs des sélectionneurs et des contraintes liées au Coronavirus. La Côte d’Ivoire, pour les premiers pas de Patrice Beaumelle sur le banc, le Cameroun,  l’Algérie et le Mali avaient opté pour des adversaires de haut niveau (Belgique et Japon pour la Côte d’Ivoire, Japon aussi pour le Cameroun, Nigeria et Mexique pour l’Algérie, Ghana et Iran pour le Mali). D’autres pays avaient plutôt recherché des adversaires africains afin de trouver une opposition aussi proche que possible de ce qui les attend le mois prochain en éliminatoires de la prochaine CAN. Je soulignerais en premier lieu la belle tenue de l’Algérie. Les champions d’Afrique ont battu le Nigeria (1 – 0) avant de frôler la victoire face au Mexique (2 – 2) malgré une infériorité numérique dès la 56e minute. Mentions assez bien aussi pour le Maroc, vainqueur du Sénégal privé de Koulibaly et Mané (3 – 1), mais aussi pour la Tunisie, qui a battu le Soudan (3 – 0) avant d’accrocher le Nigeria (1 – 1). La Mauritanie a également rempli son contrat face à la Sierra Leone. Le Cameroun (0-0 contre le Japon) et la Côte d’Ivoire (Un 1 – 1 honorables faces à la Belgique suivie d’une défaite sur le fil (1 – 0) Contre ces mêmes Japonais) m’ont laissé sur ma faim, comme l’Afrique du Sud, battue chez elle par la Zambie. La Guinée a bien renversé la vapeur contre le Cap-Vert (2 – 1), qui avait montré de bonnes choses en première période.

Après plusieurs mois d’interruptions des matchs, suite à la situation sanitaire, plusieurs rencontres ne se sont pas jouées, est ce que cela peut avoir l’impact en novembre prochain pour le retour des 3 et 4e journée des éliminatoires Cameroun 2021 ?

Il faudra effectivement surveiller de près la situation sanitaire. En Europe d’abord, où les joueurs sont susceptibles d’être contaminés avant de rejoindre leur équipe nationale, comme ce fut le cas de Sadio Mané avant ce rassemblement. En Afrique aussi, où des restrictions de transport ou des mesures de précaution locales peuvent venir compliquer l’organisation des matchs. Si des rencontres devaient être reportées, le report d’un an de la CAN laisserait un peu de marge pour rattraper les matchs.

Quelles sont des équipes après ce retour de pose obligatoire qui vous ont séduits lors de ses match amicaux ?

L’Algérie en premier lieu, la Tunisie sur une mi-temps contre le Soudan, la RDC qui a su réagir contre le Maroc après sa lourde défaite contre le Burkina Faso (3-0) et enfin le Mali, qui a surclassé le Ghana (3 – 0) avant que le Covid-19 ne vienne priver les Aigles de leur second match.

 Quelle appréciation et à analyse faites-vous de la défaite de l’équipe gabonaise, les Panthères qui jouaient face au bénin ?

Privé de pièces maîtresses comme Mario Lemina et Pierre-Emerick Aubameyang, le Gabon a assez logiquement cédé face au Bénin, qui jouait de son côté sans son habituel meneur de jeu Stéphane Sessegnon. Même si Boupendza aurait pu réduire la marque en fin de rencontre. Le Bénin surfe sur la confiance engrangée lors de la CAN, qui vit les hommes de  Michel Dussuyer attendre les quarts de finale. C’est une équipe rugueuse et bien organisée, les Panthères ne sont sans doute pas les dernières à se casser les dents sur elle. Cette première défaite de l’ère Patrice Neveu est une piqûre de rappel utile avant la reprise des éliminatoires de la CAN.

Réalisée par Ulrich Sima Ella

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.

P