Flash infos :

Football/Gabon-Tour préliminaire LDC: Bouenguidi Sports doit éviter de s’emballer après le match nul.


Le club gabonais est allé arracher ce samedi un nul en Zambie face aux Forest Rangers (0 – 0) lors de son entrée en Ligue des clubs champions. Un résultat assez encourageant, mais qui ne doit en revanche pas pousser joueurs et dirigeants à l’emballement avant la manche retour dans quelques jours à Libreville. 

Ils étaient attendus, ils n’ont pas déçu. On leur a promis l’enfer, une déculottée, un naufrage collectif pour leur toute première expérience africaine, mais au final, ils ont réussi leur baptême de feu en allant arracher un nul prometteur en terre zambienne contre Forest Rangers (0 – 0).



Une performance encourageante pour un groupe qui découvrait pour la première fois de sa jeune histoire, le très haut niveau africain. C’est donc un examen réussi pour le club basé dans la province de l’Ogooué Lolo. 


Et dont les retombées proviennent tout aussi bien du mode de management dictée par une équipe dirigeante ambitieuse et un effectif soudé. Une très bonne alchimie qui a jusque-là produit les fruits sur le plan national et qui tend tout doucement à s’exporter sur la scène continentale. 


Avec la saveur d’avoir non pas certes gagné le match, mais eue du cran de ne pas le perdre non plus. Quand on sait le contexte dans lequel cette rencontre a été préparée. Le Gabon, étant encore l’un des rares pays sur le continent africain à n’avoir pas encore décrété la reprise des activités sportives après 8 mois d’arrêts en raison de la pandémie de coronavirus. 

Et bien qu’il y ait motif à se réjouir après ce match nul, et gage d’espoir pour une qualification pour le second tour qui devra se jouer dans quelques jours à Libreville, la sagesse et le professionnalisme nécessitent néanmoins de la prudence au regard de la physionomie du score. 


Laquelle oblige donc Bouenguidi Sports à aller chercher une victoire à tout prix au retour d’autant qu’un match nul avec un ou plusieurs buts l’éliminerait automatiquement. Attention donc à ne pas trop s’emballer. 

Par Gabrielle Nathalie MOUNSINTGA

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.

P