Flash infos :

Football/Gabon-retour du tour préliminaire LDC: Ces erreurs que Bouenguidi doit absolument éviter.

Bouenguidi Sports peut composter son ticket pour le tour suivant en cas de victoire ce week-end face aux Forest Rangers de Zambie. Une qualification historique qui nécessite néanmoins une certaine prudence et une ligne de conduite à tenir au risque de connaitre une terrible désillusion au match retour. 

Bouenguidi Sports, unique représentant du Gabon sur la scène continentale en club joue une partie de sa saison ce samedi à l’occasion du match retour comptant pour le tour préliminaire de la Ligue des Champions qui l’oppose au club zambien de Forest Rangers. 

En abordant cette prestigieuse compétition avec l’audace et l’insouciance qui la caractérise, cette jeune formation est allée, loin de ses bases, contraindre son adversaire au nul (0 – 0). Un résultat que personne n’avait vu venir si ce n’est l’ensemble du staff technique, les joueurs, l’équipe dirigeante et peut-être ses inconditionnels supporters, tant la montagne paraissait assez haute pour une équipe encore inexpérimentée à ce niveau. 

Sauf qu’avec du caractère et une ambition mesurée, le club a démontré qu’il ne fallait pas nécessairement être centenaire pour réaliser de bonnes performances et ce match nul en a fait foi. Reste désormais à « transformer l’essai » comme diraient les rugbymen. 

Un objectif qui est bien sûr réalisable et dans les cordes d’un club capable de surpasser, mais dont il faudra néanmoins aller chercher au risque de subir une terrible désillusion à domicile. D’autant que les visiteurs, bien que n’ayant pas obtenu la victoire lors de la manche aller, viendront toutefois en terre gabonaise avec l’ambition de jouer à fond la qualification. 

Surtout qu’un match nul avec au moins un but, leur suffira. C’est la raison pour laquelle, les joueurs logovéens doivent se priver de tout triomphalisme avant l’heure et croire que la qualification est déjà acquise avant même d’avoir joué la moindre minute sur la pelouse. 

Et si tout n’a pas été parfait au match aller, des changements brusques ou mal jugés sur le onze de départ initial en Zambie pourrait déstabiliser un groupe déjà homogène. Il en est de même pour les influences négatives et autres conseils des personnes externes sur les choix et intentions du coach, dont lui seul est le détenteur du système de jeu à mettre en place pour jouer la gagne. 

Car il serait dommageable de voir Bouenguidi aller réaliser le plus dur à l’extérieur et venir s’effondrer à domicile. 

Par Monique SAMBA

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.

P