CAN 2019: Bouanga veut « arracher la qualification » du Gabon au Burundi

Pascal Guyot/AFP

L’attaquant international du Nîmes Olympique réussit sa première saison pleine en Ligue 1 dans les rangs du promu. Malgré le revers subi au Parc des Princes contre Paris (3-0), Denis Bouanga salue le bon parcours des Crocodiles et juge sa propre évolution. Sans oublier la CAN 2019 et cet ultime match au Burundi le 22 mars. Une « finale » que les Panthères devront absolument gagner pour être du rendez-vous en Egypte.

De notre envoyé spécial au Parc des Princes, Paris

Pas encore de but en 2019 pour Denis Bouanga. Ce samedi 23 février, l’attaquant de Nîmes avait fort à faire. Déjà, l’habituel ailier a été à nouveau aligné dans l’axe par son entraîneur Bernard Blanquart. Et en plus, le Gabonais avait en face de lui Thiago Silva et Marquinhos, la charnière défensive du PSG. C’était un peu David contre Goliath, et après une première demi-heure intéressante, les Nîmois ont baissé pavillon au Parc des Princes pour s’incliner finalement 3-0.

Le n°10 des visiteurs a reconnu, après la rencontre au micro de RFI, que cela avait été « un match très difficile » face à « une très bonne équipe » qui caracole en tête du championnat de France, avec un Kylian Mbappé auteur de deux nouveaux buts. « Il a fait gagner le PSG. C’est lui qui termine toutes les actions », remarque Denis Bouanga. Même sans Neymar et Edinson Cavani, le champion du monde français assure et porte son club.

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Résoudre : *
13 × 24 =