ELIM-CAN 2021/ 5 Questions à notre consultant-Patrick Juillard: «Certaines affiches peuvent paraître bien déséquilibrées»…

Par Nathalie Gabrielle MOUTSINGA 

1. Peut-on déjà dégager certains favoris dans l’optique d’une qualification pour la phase finale au Cameroun ?

Je ne serai pas très original en vous répondant que les occupants du podium de la CAN 2019, à savoir l’Algérie, championne d’Afrique, le Sénégal, son dauphin, et le Nigeria, médaillé de bronze, ont une longueur d’avance sur le reste du plateau. Les derniers matchs amicaux ont montré que ces équipes carburaient toujours bien : l’Algérie a surclassé la Colombie (3-0), tandis que le Sénégal puis le Nigeria tenaient le Brésil en échec.

2. Quelle est selon vous la poule la plus relevée ?

Parmi les groupes à suivre, je citerais ceux qui comptent deux pays ambitieux : le groupe A avec le Mali et la Guinée, le C avec le Ghana et l’Afrique du Sud, le D avec la RDC et le Gabon ou le J avec la Tunisie, la Libye (qui recevait ces dernières années en… Tunisie) et la Guinée équatoriale, qui avait éliminé la Tunisie à la CAN 2015 grâce à un penalty imaginaire.

3. Peut-on s’attendre à un festival de buts pour ces deux premières journées?

Difficile à dire. Certaines affiches peuvent paraître bien déséquilibrées, mais on a noté ces dernières années un certain nivellement des valeurs, alors il n’est pas évident que l’on assiste à beaucoup de cartons. En particulier dans les premières journées, quand toutes les équipes sont encore en course pour une des deux places qualificatives de chaque poule.

4. On ressent à nouveau un certain attrait de la Coupe d’Afrique des nations avec la participation à ces éliminatoires de plusieurs stars africaines. Un commentaire la dessus ?

Rien à ajouter à ce constat, sinon que la CAN reste pour beaucoup de joueurs africains l’objectif suprême d’une carrière. Demandez à Sadio Mané, qui a désormais remporté la Ligue des Champions, si ce n’est pas le cas. Demandez à Riyad Mahrez, qui a déjà été désigné meilleur joueur de Premier League, si le trophée gagné avec l’Algérie n’est pas le plus beau moment de sa vie de footballeur. Enfin, demandez à Pierre-Emerick Aubameyang s’il n’aimerait pas aider le Gabon à inscrire pour la première fois son nom au palmarès de la CAN seniors…

5. Plusieurs sélections se sont plaintes du délai relativement en cours entre les dates de ces différents matchs. Cela ne risque pas d’avoir des incidents sur la production et la qualité de jeu ?

Immanquablement. Les joueurs vont bien souvent rejoindre leur sélection 48 heures avant le premier match, parfois même moins, après des voyages souvent longs et éprouvants. Rien à voir avec ceux qui jouent leurs matchs internationaux en Europe, où ils ont rarement à faire plus de deux heures de vol pour retrouver leur équipe nationale. Il y a là une disparité qui risque de ne pas favoriser la qualité de jeu. Les sélectionneurs devront prendre cette variable en compte au moment de composer leur onze, en particulier pour la première journée, qui débute mercredi.

Please follow and like us: