Lettre à PEA : Le champion tire les leçons du passé, concrétise le présent, pense le futur.

Très cher Pierre-Emerick, notre unique gabonais couronné ballon d’or africain, la fierté de tout un peuple, le symbole de toute une nation, celui que tous les pères prennent comme modèle de réussite, je t’adresse cette correspondance afin que tu comprennes l’importance que tu as dans l’histoire du football gabonais. Depuis ton arrivée en sélection en 2009, tu as su marquer les esprits. Première sélection, premier but.

 Le fils d’Aubame Yaya avait tourné le dos à l’équipe de France pour revêtir la tunique jaune des Panthères du Gabon. Tu avais préféré le stade omnisport plutôt que le stade de France, où tu aurais certainement eu une meilleure visibilité. Sauf que, ton choix était le choix du cœur, et tout plaide en ta faveur. Jamais un Gabonais n’avait atteint une telle dimension sur le plan internationale. « La différence entre un bon joueur et un très bon joueur, c’est la personnalité »

Meilleur buteur de la Bundesliga, meilleur joueur du championnat allemand, vainqueur de la Supercoupe d’Allemagne, vainqueur de la Coupe de la Ligue avec Saint Etienne, que de titres remportés sur le vieux continent depuis tes débuts en sélection. Sur le plan africain, tu as participé à quatre Coupe d’Afrique des Nations, et inscrit six buts. Jorge Costa, en te confiant le brassard contre l’Angola en 2014 savait qu’il fallait mettre en avant le joueur far pour faire trembler nos adversaires, il n’avait pas du tout tord.

Drogba, Eto’o, Adébayor, ont marqué leurs différentes sélections de leur empreinte. Mais pourquoi la tienne n’y arrive toujours pas ? Une sélection nationale, c’est la vitrine d’un pays, une passerelle à travers laquelle on découvre un pays encore méconnu du grand public. Grâce à elle, tout joueur a la possibilité de jouer une compétition continentale comme la CAN, ou mieux encore, une Coupe du Monde. Et les occasions pour la jouer nous en avions, surtout avec toi ; 2010, 2014 et 2018. L’engouement autour cette sélection n’a jamais été aussi grande si ce n’est avec toi. Et le moment est peut-être venu pour toi de rendre au Gabon ce qu’il a pu te donner comme notoriété. Le patriotisme, c’est aussi ça. C’est montrer combien de fois une convocation en équipe nationale, est bien plus importante que tout dans la mesure où on a un honneur à défendre. Le patriotisme. Samuel Eto’o nous a démontré à mainte reprises ce que cela signifie.

 Emmanuel Adebayor nous a si souvent prouvé combien le Togo comptait pour lui ; malgré les manquements au sein de la sélection togolaise, Sheyi était toujours là. Il y a des problèmes dans la quasi-totalité des sélections africaines, mais ce n’est pas pour autant qu’il faudrait tourner le dos au pays à cause de quelques individus mal intentionnés qui profitent de ce genre de situation.

Le capitaine n’abandonne jamais son navire, il accoste avec, ou il coule avec. Le capitanat n’apporte pas « beaucoup plus de problèmes » cher Aubame, au contraire, il te donne de grandes responsabilités. Jorge Costa savait qu’en faisant de toi le capitaine, tu pouvais tirer les autres vers le haut. Un espoir pour la nouvelle génération qui évolue dans le Gabon Oil National Foot. Le fait d’annoncer  ta possible retraite internationale n’aide en rien les autres qui sont au pays, ceux à qui tu faisais allusion lors de ton interview. Le pays attend beaucoup de toi, et ce malgré les tensions qui règnent actuellement entre toi et les dirigeants du football gabonais. Les dernières péripéties ne doivent pas t’affaiblir, mais te conforter dans l’idée de faire avancer les choses. Spiderman a-t-il déjà laissé tomber quelqu’un ? Alors, le moment est mal choisi pour faire faux bond aux Panthères contre le Burundi.” Aucun match n’est perdu si un joueur veut encore se battre pour le gagner”

Pour finir, Nous te savons très professionnel, alors, toi et le sélectionneur, avec lequel tu as joué en équipe nationale, vous pouvez changer les choses. Il serait plus que salutaire que tu aides Daniel dans sa tâche. Un sélectionneur a toujours besoin de son capitaine pour faire passer son message sur le terrain. Et qui d’autre pourrait mieux le faire si ce n’est toi ? Tu es le meilleur selon Thomas Tuchel, et le meilleur s’entoure toujours des meilleurs, alors tu pourrais avoir une influence considérable dans le choix des joueurs en sélection pour t’aider à empiler les buts. Aubame signifie dans ta langue l’épervier , et l’épervier voit plus loin que quiconque. Alors, dis nous où se trouvent les Hirondelles, les Panthères vont s’en occuper.                                                         

Bonne chance

Please follow and like us: