Maroc/ Hervé Renard: les raisons d’un divorce.

Par notre correspondant  Bertrand MVONDO 

Son arrivée à la tête de la sélection nationale de football du Maroc était l’une des meilleures choses que la FRMF avait réalisées suite à son succès dans certaines sélections africaines. Hervé Renard a passé environ 3 ans et demi sur le banc des lions de l’Atlas avec un bilan plus ou moins satisfaisant avec une participation à la coupe du monde Russie 2018 après 20 ans d’absence, une double qualification au 2nd tour des coupes d’Afrique des nations 2017 et 2019,dont 29 victoires,09 matchs nuls, 11 defaites,59 buts marqués,24 buts concédés en 49 matchs.

Le double champion d’Afrique (2012 avec la Zambie et 2015 avec la Cote d’Ivoire) démissionne après la sortie prématurée du Maroc à la dernière coupe d’Afrique des nations en Egypte aux 8e de finales éliminé par le Benin après tirs aux buts contre toute attente.

LES RELATIONS AVEC LA FRMF

Le climat était déjà non favorable entre le français et les responsables du football du royaume cherifien.Alors que le Maroc vient de participer à la coupe du monde 2018 éliminé au premier tour avec pour meilleure performance le match nul 2-2 face à l’Espagne, Hervé Renard demande à partir, << j’ai voulu partir après la coupe du monde parce que j’estimais qu’on avait atteint le maximum en qualité de jeu.>> déclare-t-il dans une interview accordée au journal 360’Sport. Avant de poursuivre << j’en ai fait part à ma hiérarchie qui m’a demandé de continuer, j’ai accepté et on s’est mis d’accord pour un départ après la CAN 2019 >>. Le contrat avait été revu en février dernier par la fédération royale marocaine de football suite au dédommagement qui leur aurait coûté 3 millions d’Euro en cas de limogeage. Il fallait donc pousser Renard à démissionner.

CERTAINS JOUEURS CADRES LE BOUDAIENT.

Entre la mise en place d’un véritable leader et la gestion de la star Hakim Ziyech,il y’avait un sérieux problème, Mbarek Boussoufa etait le leader du vestiaire et sur le terrain, avec sa facilité à communiquer et à motiver ses coéquipiers alors que Medhi Benatia était le capitaine juste avec brassard. La mise à l’écart de plusieurs joueurs, la sélection des joueurs évoluant en orient, en Asie et la non implication des joueurs locaux pourtant bénéficiaires d’une saison remarquable en coupes africaines des clubs et avec un titre de meilleur championnat d’Afrique 2019 méritaient pour les supporters et journalistes marocains quelques places en sélection. Le manque d’autorité pour laisser Ziyech sur le banc lors de ses passages à vide pendant les rencontres, en exemple toute la phase de groupe où il était complètement en dessous de ses capacités.

AGRESSIVITE FACE A LA PRESSE ET LES SUPPORTERS

De plus en plus critiqué pour ses choix, sa tactique de jeu et la gestion du vestiaire, Hervé Renard devenait de plus en plus agressif avec les journalistes. Il passait plus de temps à régler des comptes qu’à rester concentré sur son travail, en exemple le message envoyé à ceux qui critiquaient le jeu des lions de l’Atlas au premier tour de la CAN en Egypte après la qualification avec 9 points sur 9 et 0 but encaissé.

DISTANCE AVEC SES ADJOINTS

Le technicien français et ses adjoints n’avaient plus une collaboration digne de ce nom. Mustapha Hadji et Patrice Beaumelle avaient d’ailleurs assisté à une réunion sur l’avenir du football marocain avec les dirigeants du football marocain sans sa présence. Hervé Renard s’est senti trahi et a d’ailleurs mentionné que la fédération avait donné trop de pouvoir à ses adjoints et qu’il aurait dû prendre des décisions fortes. Il a aussi fait savoir à son adjoint Patrice Beaumelle qu’il connait depuis près de 10 ans qu’il était temps pour lui de voler de ses propres ailes. Parfois ils ne s’entendaient pas sur un certain nombre de choses mais la décision finale revenait à Herve Renard leur patron.

Courtisé par plusieurs clubs et sélections au moyen orient, certaines sources indiquent que l’Arabie Saoudite est très avancé sur les négociations pour un contrat avec le désormais ex sélectionneur du Maroc.

Please follow and like us: